Les torchons volent bas…

Si le ridicule a une limite, on peut dire que Québecor, et plus précisément son réseau « d’information » LCN, participent activement à repousser sans cesse cette limite…

On m’a raconté récemment la montée de lait de Claude Poirier à l’endroit de Michel Laliberté, montée de lait qui fait suite à un billet de blogue que ce dernier a publié en marge de l’écrasement de l’hélicoptère TVA (vous pouvez visionner ici l’émission de M. Poirier; le supplice commence à 14:23). Sur son blogue, M. Laliberté questionnait la pertinence de l’hélicoptère en lien avec la qualité de l’information qu’il permettait de générer. Il constatait, comme plusieurs avant lui, que l’hélicoptère TVA n’avait pas servi à grand chose sur le plan de la diffusion de nouvelles dignes de ce nom; il en concluait que « c’est sûr qu’un hélicoptère c’est plus sexy que du contenu”, mettant par le fait même le doigt en plein au centre de la problématique.

C’est donc en réponse à ce billet que Claude Poirier s’en est pris au journaliste de Cyberpresse, qualifiant son billet de « torchon » dans un langage tout ce qu’il y a de plus auguste. Au cours de son envolée débilitante, il prend la peine de dire « vous ferez ce que vous voudrez avec mes propos ». Je n’en demandais pas tant! Voici donc ce que je fais avec les propos fort édifiants de ce « journaliste » :

  • En réponse au questionnement de Laliberté sur la pertinence des nouvelles générées par le fameux hélicoptère, Poirier annonce qu’il pourrait nous nommer une dizaine de cas où l’hélicoptère a servi à rehausser la présentation des nouvelles… Mais en aucun moment ne nous dévoile-t-il un seul de ces cas. Qui plus est, il y a plus de six ans que TVA a fait l’acquisition de cet hélicoptère; une dizaine de nouvelles pertinentes en six ans, ça me semble particulièrement faible. Et pour être franc, je ne suis pas certain qu’on se soit rendu à dix…
  • Poirier nous explique ensuite, dans une ironie qui lui échappe fort probablement, que les postes d’information américains se servent régulièrement d’hélicoptères pour « faire la nouvelle ». FAIRE LA NOUVELLE! Voilà le cœur du problème : les spectacles médiatiques offerts par des réseaux d’information qui se donnent des allures de films d’action ne rapportent pas grand chose de constructif, mais ils contribuent à créer des « nouvelles » avec très peu – l’exemple le plus célèbre en ce qui a trait à l’hélicoptère TVA reste sans doute l’arrestation de Anne-Marie Péladeau.
  • Dans le même souffle, Poirier vante les mérites de l’utilisation d’un hélicoptère qui permet de générer des images exclusives. Je cite ici la réponse de Laliberté : « exclusif n’est pas nécessairement synonyme de pertinent ». Je n’ai pas grand chose à rajouter à cette rebuffade.
  • Le VRAI négociateur traite par la suite les compétiteurs de « jaloux » du jouet de Québecor. À mon avis, c’est plutôt le réseau TVA qui a tout à envier à ses compétiteurs (je ne parlerai même pas ici de LCN, qui diffuse en boucle des nouvelles toutes aussi insipides les unes que les autres). Ce n’est pas parce que des images tape-à-l’œil sont filmées lors d’un accident sur l’autoroute Métropolitaine que les nouvelles sont pertinentes. On se retrouve dans la dimension de la médiatisation, où le spectacle passe avant le contenu.

Bref, après une session où l’actualité a plus d’une fois contribué à générer des billets pour cette belle expérience pédagogique, je trouve très rigolo de faire appel à ce cher Claude Poirier, qui nous fournit ici l’exemple le plus limpide de ce qui distingue la médiatisation creuse de la nouvelle digne de ce nom. Je vous invite donc, chers étudiants, à venir rajouter votre grain de sel entre deux soupers de dinde…

Publicités

A propos The Prof

Un professeur de communication et de cinéma qui s'initie au merveilleux monde du blogue pédagogique dans le cadre de plusieurs de ses cours.
Cet article a été publié dans Actualité médiatique, Culture générale, Littératie médiatique, Télévision. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les torchons volent bas…

  1. lionnel dit :

    L’hélicoptère TVA, selon moi, ne servait qu’a montrer des incendies, le traffic, des fin de rafles policières et des accidents de la route. Un contenu express pour remplir le temps d’antenne de nouvelles sans réel intérêt mais spectaculaire..

    Quant a m. Poirier, je me demande pourquoi c’est lui qui répond a ce journaliste. Poirier ne me semble pas être la personne la mieux placée, ni la plus « pertinente » pour parler de ce sujet..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s