Êtes-vous des personnes sensibles?

Bien que j’écoute et que j’apprécie régulièrement l’émission de Christiane Charette, je dois admettre que l’émission du vendredi 8 janvier dernier m’a particulièrement plu par son contenu inhabituel et ô combien divertissant! Dans le premier segment de l’émission, le fier-à-bras des Canadiens de Montréal Georges Laraque se joint à Josée Legault et Nathalie Petrovski pour discuter du végétalisme. Le moins que l’on puisse dire est que les opinions de M. Laraque ont suscité des réactions plutôt fortes auprès des autres invitées.

L’émission commence avec Laraque qui nous explique comment le documentaire Earthlings, de Shaun Monson, a radicalement changé sa vie et, surtout, ses habitudes alimentaires. Le film a eu un impact si profond sur Laraque qu’il s’est impliqué à fond dans une campagne de sensibilisation, allant même jusqu’à narrer la version française du film (Terriens).

Un petit mot sur ce documentaire, que vous pouvez écouter gratuitement sur ce site: il s’agit d’un documentaire qui vise à dénoncer le sort que nous, humains, réservons aux animaux qui partagent cette planète avec nous. Parmi les facettes traitées, il est bien entendu question de l’élevage des animaux destinés à nous servir de nourriture. Malgré le fait que je trouve très intéressant ce film, ainsi que sa visée, je trouve son propos un peu sensationnaliste. J’imagine que le registre de la sensation permet de rejoindre plus de gens, mais bon, ça me lasse un peu. Par ailleurs, ce documentaire est autrement très intéressant.

Revenons à nos moutons: Laraque explique donc qu’il se considère une « personne sensible », et qu’il a été estomaqué d’apprendre ce qui se passe avec sa viande avant qu’il ne l’achète à l’épicerie. Outré par notre irrespect absolu envers le règne animal, le joueur de hockey s’est converti au végétalisme. Alors que le végétarien ne mange pas de viande, le végétalien ne consomme aucun produit dérivé des animaux, en plus de ne pas consommer de viande. Legault et Petrovski ont rapidement mis au défi les positions de Laraque, ce qui a mené ce dernier à dire à Petrovski qu’elle n’est pas une personne sensible (ça se passe vers 19 minutes, et c’est totalement hilarant!).

J’arrive enfin au cœur du sujet de ce billet, c’est-à-dire les problèmes fondamentaux que je relève dans le discours de Laraque: bien que je ne suis pas du tout contre le fait qu’il soit végétalien, je trouve passablement discutable (et sans doute un peu candide) qu’il fonde toute une doctrine de vie autour d’un film de 95 minutes, aussi choquant et puissant soit-il. Je vois ici un manque de rigueur et de questionnement. Après tout, rien ne garantit que l’information relayée dans ce film soit libre de toute tentative de manipulation idéologique. Il me semble qu’avant de se lancer à pied joint dans une campagne de sensibilisation aussi vaste, il serait tout à fait à propos de se documenter un peu mieux. Aussi, dans une autre perspective, ce documentaire ne révèle qu’une facette des comportements hautement douteux de notre race humaine. Je suis certain que M. Laraque conduit un véhicule qui requiert du pétrole (source de conflits armés, de pollution, d’exploitations de sables bitumineux et autres inepties, etc.); je suis également certain que M. Laraque porte des souliers Nike ou autre éléments vestimentaires de mode fabriqués dans des sweat-shops sous payés d’outre-mer; ce joueur de hockey a même contribué, dans une annonce récente pour une boisson alcoolisée, à perpétuer l’image hautement problématique de la femme objectivée… Bref, je trouve un peu limitatif de se déclarer une « personne sensible » parce qu’on est conscient d’une seule des nombreuses facettes douteuses de l’existence humaine.

Certes, on pourrait contre-argumenter en me répondant qu’au moins M. Laraque se bat pour une cause, et qu’il est impossible d’endosser TOUTES les causes… Mais bon, je trouve tout de même que cette émission nous fournit un bel exemple de l’importance de la documentation dans la construction d’une crédibilité. Car si je trouve très noble la cause de Georges Laraque, je le trouve néanmoins très mal renseigné pour la défendre… et donc plus ou moins crédible…

Bon, je m’arrête ici et je vous invite à écouter l’émission au complet et à ne pas vous gêner pour commenter ce billet. Il y a beaucoup plus à rajouter!

Publicités

A propos The Prof

Un professeur de communication et de cinéma qui s'initie au merveilleux monde du blogue pédagogique dans le cadre de plusieurs de ses cours.
Cet article a été publié dans Actualité médiatique, Compétences informationnelles, Culture générale, Littératie médiatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Êtes-vous des personnes sensibles?

  1. MasterChief dit :

    HAHA !!!

    Vraiment drôle quand Georges dit qu’elle n’est pas une personne sensible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s