La méthodologie du point G

Petite réflexion sur la recherche et la méthodologie:

Comme tout le monde, j’ai eu vent dernièrement d’une recherche qui supposément démontre la non-existence du point G. Vaguement amusé par cette nouvelle au début, j’ai été frappé ce matin en lisant sur Cyberpresse la méthodologie qui a mené vers ce constat. En effet, je trouve qu’il n’y a rien de très concluant dans la façon dont l’équipe de chercheurs britanniques en sont venu à cette déduction; on a simplement posé une question du genre « avez-vous un point G? » à 1804 jumelles, identiques et non-identiques. Comme seulement 56% des femmes ont répondu « OUI! », on a conclu que le mythique point G était un concept purement subjectif… Franchement, je dois avouer que je suis loin d’être impressionné (ou convaincu) de cette conclusion: la méthode utilisée pour y arriver est – à mon avis – largement problématique et inconsistante.

Je n’en dis pas plus, afin de laisser la chance à mes étudiants, qui doivent réfléchir cette semaine à la méthodologie et aux problèmes reliés à l’information, de commenter cette nouvelle. Bonne réflexion!

Publicités

A propos The Prof

Un professeur de communication et de cinéma qui s'initie au merveilleux monde du blogue pédagogique dans le cadre de plusieurs de ses cours.
Cet article a été publié dans Actualité médiatique, Littératie médiatique, recherche et méthodologie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s